Archives pour la catégorie Eye-Sat

Intégration de l’instrument d’Eye-Sat

Ozan, étudiant en GEii2 (Génie Électrique et informatique industrielle) à l’IUT de Cachan a fait son stage de fin d’études sur Eye-Sat. Sa mission consistait à intégrer la carte de pilotage des roues à filtre de l’instrument dans le modèle de qualification d’Eye-Sat dont il a repris la conception. Le rôle du modèle de qualification (QM) est de réaliser une batterie de tests en vibration et en vide thermique avant la réalisation du modèle de vol qui sera moins stressé que le QM !

La carte de pilotage a été soudée au C2N en salle blanche. Elle embarque un processeur PSoC de Cypress qui dialogue avec l’ordinateur de bord (ODB).

IMG_0812

IMG_0818

 

IMG_0816

IMG_0810

IMG_0807

DSC04529

IMG_1191

Electronique de Pilotage de la roue à filtres

La roue à filtre est un des éléments essentiels dans Eye-sat. C’est un mécanisme ingénieux qui permet de faire défiler devant l’objectif de la caméra haute résolution (2048 pixels x2048 pixels) les filtres infrarouges, visibles et l’obturateur pour la calibration du capteur.

Voici une belle réalisation made in Cachan et une belle collaboration entre les départements de Génie Electrique et Génie Mécanique. Une conception et réalisation de la carte électronique signé Camille Demasson et une conception mécanique signée Mathieu Hautem.

Un des enjeux majeurs de ce système, la tolérance contre les pannes. Lancé à près de 8 km/s et à 750 km en orbite, impossible d’aller appuyer sur un quelconque bouton de reset ! L’électronique a été protégée par des délatcheurs et mise à l’épreuve durant les tests.

Une fois ce modèle d’ingénierie testé en environnement thermique et sous vide, nous lancerons la fabrication du modèle de vol.

DSC04502

Système de roue à filtres

DSC04523

 

DSC04529

Le PCB en phase de test. Processeur PSoC 4.

DSC04528

La carte une fois soudée.

DSC04527

Dernières vérifications

DSC04526

DSC04525

DSC04524

DSC04523

DSC04522

DSC04520

 

DSC04518

 

DSC04517

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC04512

La carte en attente de réception des composants

 

IMG_1191

Revue critique de projet Phase C

L’IUT de Cachan représenté par ses étudiants (ou ex étudiants !) Charles Haettel, Anthony Mairré, Jérôme Skoda, Camille Demasson, Quang-Viet NGyen pour la revue critique de projet de Eye-Sat à Toulouse le jeudi 12 mars 2015.

Camille Demasson présente la carte EPM, Electronique de pilotage du moteur de la charge utile. En plus de faire de l’électronique et de l’informatique embarquée, elle excelle en piano. A l’attente de l’avion elle a donné un récital de piano dans la salle d’embarquement. Quel talent !

viet_phaseC

Viet NGuyen présente ses travaux de conception et réalisation de la carte magnéto-coupleur. Cette carte permet de contrôler l’attitude du satellite (sa position dans l’espace). Dans le cas d’Eye-Sat, il faut pouvoir orienter les générateurs solaire vers le soleil pour recharger les batteries deux fois par jours, et également pouvoir orienter les antennes pour transmettre les télémesures et images prisent par le satellite.

 

ayoub_phase_C

Je vous présente Ayoub Bounara, responsable de la procédure de collage des générateurs solaire d’Eye-Sat mais également de quelques satellites de la constellation QB50. Il est en charge également de la phase d’intégration d’Eye-Sat. Il nous a fait de belles procédure que je vous présenterais prochainement. Il fait ses études en alternance à l’UTC, mais dès qu’il peut prendre l’avion pour la ville rose, il y va !

 

 

 

Réalisation du STM

Les étudiants du département GMP de l’IUT de Cachan réalisent avec leur enseignant Matthieu Barreau le STM (Structure Model) de EYE-SAT. C’est une maquette représentative des masses et inerties du modèle de vol. C’est cette maquette qui va être testée en pot vibrant et sur vol 0G.

Voici les masselottes simulant les masses pour chaque sous-système de EYE-SAT :

Conception et réalisation de l’EPM

EPM ?

EPM pour Electronique de pilotage moteur. Bientôt viendra un glossaire car malgré des petites dimensions, notre satellite a beaucoup d’acronymes !

Eye-Sat possède un instrument qui lui permet de réaliser des images.  Cet instrument a été conçu par Matthieu Hautem de l’IUT de Cachan durant son stage au CNES à Toulouse.

 

iris

Et voici l’éclaté :

iris_eclate

Pour animer le tout, ce sont Camille Demasson et Quang-Viet Nguyen du département GE1 qui réalisent la carte électronique de pilotage moteur (EPM).

Cette électronique vient piloter le moteur pas à pas qui anime les 2 roues à filtres polarisants et non polarisants.

Composée d’un microcontrôleur PSoC 4 et d’un driver, la carte est aux ordres de l’ordinateur de bord (ODB). En dehors de périodes de prise de vue, le système se met automatiquement en veille pour économiser les batteries.

 

 

Fabrication en découpe jet d’eau du corps du satellite

Innovation dans la réalisation de chassis de nanosat : l’utilisation de tube à section carrée de 10cm*10cm.
Avantage : facilité de montage, résistance mécanique excellent et un coût défiant toute concurrence.
Le chassis du triple Cubesat Eye-Sat va donc être réalisé avec un tube.
Les étudiants de l’IUT de Cachan ont essayé avec la machine de découpe jet d’eau à l’aide d’un outillage spécial conçu par Pascal Martinelli. Résultat en image :
2014-11-22 16.18.33

Et en vidéo :

La découpe jet d’eau a une petite faiblesse côté perçage des petits diamètres.

Genèse du projet

Au départ, une équipe d’enseignants et d’étudiants motivés.

DSC_0348

Lors des Journées Portes Ouvertes de l’IUT de Cachan

Alain Gaboriaud, chef de projet nanosats au CNES qui développe l’activité des nanosats étudiant en France et qui souhaitait un cubesat « démonstrateur ».